L’immunothérapie : une nouvelle arme de choix contre le cancer

03/05/2017

Traiter le cancer en utilisant nos propres défenses, tel est le concept de l’immunothérapie.

Sebastian Amigorena et son équipe, porteurs du projet Centre d’immunothérapie de l’Institut Curie, dans le cadre du projet d’établissement 2015-2020. Sebastian Amigorena est Directeur de recherche CNRS et dirige l’unité Immunité et cancer - Institut Curie / Inserm U932.

Depuis le début des années 2010, le bouillonnement est intense autour l’immunothérapie contre le cancer et les découvertes incessantes.

Désormais le cancer n’est plus uniquement vu comme une maladie des gènes, mais aussi comme une maladie de l’organisme, de l’environnement de la tumeur et du système immunitaire. En effet, les cellules tumorales prolifèrent au sein de l’organisme en toute impunité. Elles empêchent notre système immunitaire de se défendre normalement ou réduise sa réaction. C’est en comprenant comment elles y parviennent que les chercheurs peuvent aujourd’hui proposer de nouvelles solutions pour les contrecarrer.

Pour exemple, la découverte récente des immuno modulateurs capables de débloquer l’action du système immunitaire, s’avèrent efficaces dans les mélanomes de la peau, les cancers bronchiques, les cancers ORL, de la vessie, du rein et de l’ovaire. La liste des cancers qui pourraient bénéficier de ces nouvelles thérapies ne cesse de s’allonger.

Grâce à la générosité de ses donateurs, le 1er centre d’immunothérapie en France, ouvrira ses portes à l’Institut Curie en 2017.

Ce centre, fondé sur le « modèle Curie » de la recherche fondamentale aux soins innovants, accueillera des patients et rassemblera 145 chercheurs et médecins de l’Institut Curie, dirigés par Sebastian Amigorena. Ensemble, ils exploreront les nombreuses pistes possibles pour faire en sorte que le système immunitaire s’attaque de façon efficace aux cellules cancéreuses.

« En concentrant, dans un même lieu, les forces et les acteurs de l’immunothérapie, nous disposerons d’un potentiel énorme d’investigation afin de répondre à des questions cliniques et précliniques fondamentales », Dr Emanuela Romano, Directrice médicale du centre d’immunothérapie des cancers. »