Georges S. : « Je voulais transmettre un « héritage » à l’Institut Curie »

Il voulait faire un don à l’Institut Curie, sans pour autant léser sa famille : Georges S, de Saint-Cloud, a donc choisi l’assurance-vie.

Assurance-vie : George

« Je suis veuf, j’ai un fils, des petits-enfants et des arrière-petits-enfants. Je ne voulais pas porter atteinte à la part que leur réserve la loi. Mais je cherchais aussi un moyen souple et discret de transmettre une somme d’argent assez importante « en héritage » à l’Institut Curie, sans risque de laisser derrière moi le règlement d’une succession plus longue et plus coûteuse.

Il m’a été conseillé de souscrire une assurance-vie au profit de l’Institut Curie. La Fondation pourra ainsi percevoir directement un capital exonéré de droits de succession, qui sera affecté au programme de recherche ayant le plus besoin de financement à ce moment-là. »