Marguerite D. « Mon legs sera la poursuite de mon engagement »

Aujourd’hui, je suis sereine car je sais que mon geste sera la poursuite de mon engagement et contribuera aux avancées contre le cancer.

200x200-marguerite

« Depuis longtemps, je soutiens les chercheurs et les médecins de l’Institut Curie dans leur combat contre le cancer. Grâce à mes dons, je sais qu’à mon niveau je participe à l’avancée de la recherche et des soins au bénéfice des patients atteints du cancer. Il y a quelques années, j’ai commencé à réfléchir à mes dispositions concernant mon héritage. Je n’ai malheureusement pas eu d’enfant, il était donc important pour moi de prévoir ma succession. Je souhaitais que le fruit de ma vie ait une utilité pour les générations futures, un sens.

Si je devais formuler un vœu, ce serait que le cancer soit vaincu. J’ai vu trop de mes proches emportés par cette terrible maladie. Alors j’ai pensé que ce que je possède pourrait être une aide précieuse pour le combat de l’Institut Curie et peut-être… permettre que mon vœu soit exaucé. J’ai contacté l’Institut Curie afin de me renseigner sur les possibilités de transmission de mon patrimoine.

Suite à une rencontre en toute confidentialité avec la personne chargée des relations avec les testateurs de l’Institut Curie, j’ai été conseillée dans ma démarche. J’ai ainsi pu prendre connaissance de l’importance de rédiger mon testament et de le faire enregistrer au fichier national des dernières volontés auprès d’un notaire. L’Institut Curie étant une fondation reconnue d’utilité publique, l’État ne prélèvera aucun droit sur mon legs. Ainsi son intégralité sera transmise aux chercheurs et médecins de l’Institut pour lutter contre le cancer.

Aujourd’hui, je suis sereine car je sais que mon geste sera la poursuite de mon engagement et contribuera aux avancées contre le cancer. »

Marguerite D., de Metz (Moselle)

Photo Phovoir